Comment suis-je passé à une Bmw R 1200 GS ?

BMW R1200GS
Une moto qui rouille et dont la peinture craquelle, s'écaille, s'effrite, pèle...
Baisse de qualité chez ce constructeur à la réputation de fiabilité ?
Vice de fabrication, d'assemblage ?
Coup de gueule contre cette marque prestigieuse qui semble totalement ignorer ses clients en cas de pépin !
Accéder à l'ancienne version de ce coup de gueule.

Comment suis-je passé à une Bmw R 1200 GS ?

Messagede R12GS le Ven 6 Juil 2007 09:00

Ma dernière moto était une Suzuki GSX 750 “Inazuma”.

En plus des balades fréquentes avec ma compagne (Suzuki Intruder 1400 à l'époque, Triumph 900 TT Legend maintenant) je me rends au boulot (100 km aller-retour) à moto une semaine sur deux (enfants en résidence alternée) et ce, hiver comme été.

Je roule ainsi un peu moins de 15 000 km par an, ce qui est dans la moyenne maxi retenue pour la cotation argus moto.

Ma Suzuki arrivant à 60 000 km et présentant quelques "ratés" (pétarades, "trous" à l'accélération, cliquetis), j'ai pris rendez-vous par téléphone pour une révision complète auprès d'un concessionnaire local, également concessionnaire Bmw.

Annonçant le kilométrage de la machine, j'ai eu droit à un "Quoi ? Combien ?", et on me demanda de répéter. Le chef d'atelier m'avoua alors ne voir que très rarement ce type de moto avec autant de kilomètres, car les jeunes qui les conduisent les mettent rapidement au fossé, ou le moteur casse avant... Il me dit qu'il faudrait remplacer de suite toute la distribution et que, d'ici 20 000 km au plus, il faudrait sûrement envisager un réalésage avec changement des pistons.

Imaginant alors trop bien ce que cette moto allait pouvoir très vite me coûter, j'ai décidé de faire refaire la distribution et de la vendre. Je suis alors passé dans le hall d'expo pour voir ce qui se faisait comme modèles.

Expliquant mon problème au vendeur, il me confirma que je roulais beaucoup trop pour un 4 cylindres de 750 cm3 (tout petits cylindres et moteur qui tourne très vite). Il me conseilla d'opter pour un gros twin (gros cylindres, donc plus solides, et moteur qui tourne plus lentement, donc moins d'usure).

J'ai annoncé chercher une moto qui me fasse longtemps, plusieurs années. Il me dit alors que si je recherchais la robustesse, la fiabilité et la longévité, il fallait regarder du coté de chez Bmw, car ce sont des motos que l'on peut amener sans problème jusqu'à 300 000 km (sic).

J'ai été voir les modèles proposés. Je ne voulais pas de sportive et, ayant souvent des problèmes de cervicales, il me fallait une bulle haute et une position "confort".

J'avais ainsi éliminé d'office les modèles suivants :
  • R 1200 RT : la plus chère, un peu trop classique à mon goût, et aussi la plus représentative du côté "motos de vieux" qui colle un peu à la marque.
  • R 1200 GS : le Trail. Je n'ai pas accroché au look de prime abord, et puis la position "très haut perché" m'a semblé inconfortable.
  • R 1200 R : absence de protection incompatible avec mes problèmes de cervicales.
Il restait donc la série des R 1200 C, celle des customs. Je n'ai jamais eu de custom et ne suis pas fan, mais la position semblait confortable, un modèle était même équipé d'une bulle haute, alors pourquoi pas. J'ai donc fait l'essai d'un R 1200 C Montauk qui m'a permis de découvrir enfin ce fameux moteur boxer flat twin.

Là, grand bonheur moteur, du couple, de la reprise même à très bas régime. Une moto assez lourde, mais agréable et confortable... mais tout de même un peu trop custom pour moi qui n'ai jamais eu ce genre de bécane !

La bonne excuse pour ne pas choisir ce modèle fut la quasi impossibilité d'y mettre des bagages : je transporte régulièrement une sacoche, un ordinateur portable, ma gamelle à réchauffer au boulot le midi... Il me faut impérativement un top-case ! Je ne sais même pas si c'est prévu pour ce modèle, mais une chose est sûre, c'est que le look de la bête en prendrait un sacré coup !

Alors retour chez Bmw... et intérêt pour la R 1200 GS, le trail pour lequel je n'avais pas accroché au début. "Finalement, il est n'est pas si moche, il serait même assez beau !" Quand à l'inconfort que je redoutais, seul un essai me le confirmera. En route donc !
    Côté moteur, même bonheur qu'avec le custom !
  • De plus la bécane est plus légère, alors le moteur s'exprime encore mieux...
  • Côté confort, rien à redire, on est assis bien droit, les suspensions sont douces, pas de secousse dans le dos et, pour mes cervicales, une bulle tellement efficace que, poussant la bête jusqu'à 160 km/h, je n'ai pas senti un poil de vent de face...
  • Côté plaisir ? Un vrai vélo ! C'est léger, joueur, très maniable, la tenue de route est irréprochable sur autoroute comme sur de petites routes bosselées de campagne.
C'est décidé, c'est cette moto là qu'il me faut !

N'hésitez pas à me faire par de vos réactions en cliquant ici, merci...
Avatar de l’utilisateur
R12GS
 
Messages: 70
Inscription: Lun 31 Déc 2007 19:57

Retourner vers Description du problème.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron